Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Articles > La thérapie de couple dans une perspective systémique peut donner des résultats surprenants

La thérapie de couple dans une perspective systémique peut donner des résultats surprenants

Le 19 décembre 2017
La thérapie de couple dans une perspective systémique peut donner des résultats surprenants
Dénouez rapidement le cercle infernal dans lequel vous êtes emprisonné, la thérapie de couple systémique vous aide à retrouver une relation calme et profonde avec votre conjoint, en vous montrant quel chemin prendre pour retrouver confiance et complicité.

COMMENT SE COMPRENDRE, RALLUMER LA FLAMME, RESTER ENSEMBLE

 

Tentation de l’infidélité

Eléonore  aime Gildas. Elle aime sa tolérance, sa bonté, sa générosité. Il la complimente beaucoup.

Elle a une folle attirance pour son voisin, qui est plutôt le profil opposé ! Elle en a parlé autrefois à son mari, qui a deviné de qui il s’agissait, et qui ne s’est pas opposé à ce qu’elle le voie en tant que voisin, puisqu’ils sont deux couples voisins et amis. Mais il a développé une pelade importante.

Elle vient me voir car elle veut rester avec son mari qu’elle aime vraiment.

Cependant, il y a quelques ombres au tableau : il est anxieux, il a un problème d’éjaculation précoce.

Je lui demande si l’un des deux est dominant. Oui, elle, elle a un côté masculin prononcé, et elle lui donne des ordres, avec un ton autoritaire.

Tâche préconisée : demander de l’aide à son mari pour un motif quotidien. But de cette tâche : qu’elle perde un peu de sa dominance par rapport à lui.

Etre attentive à la façon dont elle lui demande les choses : préférer les « j’ai besoin que, j’aimerais bien que », aux «fais ci, fais ça » et ajouter, « mais si c’est pas le bon moment (ou pas possible) pour toi, je me débrouille »

 

Se pourrait-il que l’attirance pour le voisin soit une façon d’équilibrer le couple ?

 

A la séance suivante, elle a fait les deux tâches : ils ont tous deux passé une excellente semaine, ont été très amoureux, et elle a regardé le voisin autrement, comme un ami. Elle s’est sentie plus féminine et lui a pris de l’assurance.

Le déclic de changement a eu lieu après le premier rendez vous !

La consolidation du changement commence :

Maintenant elle a peur que l’ancien fonctionnement revienne. Je lui propose de se faire une séance par jour où elle imagine le pire… où elle mène le fantasme jusqu’au bout de sa course !

Elle revient avec de nouvelles questions sur la communication du couple, et les séances de fantasmes ont tourné court.

 

 

Jalousie, obsession, interrogatoires, cercle vicieux

Aldo et Macha ont tous deux beaucoup souffert à l’adolescence du divorce de leurs parents. Macha manque de confiance en elle et a tendance à jouer dans la séduction. Aldo lui joue les pères protecteurs et s’est fait un très haut idéal du couple. Ils se rencontrent, coup de foudre ! Ils passent une période superbe ensemble, puis Macha, qui venait de se séparer juste avant de rencontrer Aldo, commence à douter, recontacte son ancien copain, a des attitudes de séduction en présence d’Aldo. Ils tombent alors dans un cercle vicieux effroyables où Aldo lui demande des précisions sur ses tromperies, elle se sent coupable et commence à douter de ce qu’elle lui a raconté, n’y avait-il pas plus, n’a t elle pas embrassé tel garçon ou dit des choses troublantes ? Plus il la questionne plus elle perd pieds, plus elle est obsédée par ce qu’elle aurait pu dire ou faire et ne peut s’empêcher de se confesser à Aldo qui souffre et redouble de questions ! Elle en vient même à ne plus pouvoir s’empêcher de regarder d’autres hommes avec insistance en présence d’Aldo

Tâche préconisée pour Macha : au lieu de se confesser, écrire ses aveux et les déchirer. Dire à Aldo : « plus je te raconte les choses, plus tu souffres, plus tu me questionnes et plus je culpabilise, alors il vaut mieux que je ne te réponde pas. Je vais écrire mes obsessions et les déchirer

Recadrage pour Aldo : Se pourrait-il que Macha se sente tellement enfermée dans ces questions, avec comme une obligation de se conformer à un modèle de couple parfait, qu’elle ne peut inconsciemment trouver d’issue à cet enfermement qu’en regardant d’autres hommes « sans pouvoir s’en empêcher » ? Il commence à se rendre compte de son impact sur elle. Il cesse de questionner, elle cesse de répondre.

Il cherchait à être rassuré par elle et plus elle le rassurait, plus il doutait. Elle avait pris sur ses épaules la confiance de Aldo, et c’était beaucoup trop lourd pour elle.

Ils ont été invités à revoir leur accord de couple :

De « on se dit tout », ils sont passés à « On se dit où on va et avec qui » « et si quelqu’un d’extérieur a une intention de séduction, on le signale au conjoint ». On fait la différence entre honnêteté, loyauté d’un côté, et transparence absolue de l’autre.

Le cercle infernal, a commencé à s’inverser. Macha a été invitée à aller jusqu’au bout de ses obsessions au lieu de vouloir s’en empêcher (ce qui les renforçait), et ses obsessions ont vite tourné court !

Aujourd’hui, les bons moments ont repris le pas sur le cercle infernal, Aldo a cessé de souffrir (outre mesure) et Macha de verser dans la séduction !

 

Vouloir le bonheur de l’autre à tous prix

Anton vient d’une famille stricte où l’on est habitué à faire ce qu’il faut sans état d’âme.

Lila n’a pas eu son père toute son enfance. Son père était pris dans les jeux, les dettes, les femmes, la fête, et a fini par les abandonner, sa mère et elle. En rencontrant Anton, elle, pleine d’attentes, trouve un immense réconfort, elle a plein d’idées, il exécute. Il veut en quelque sorte la sauver du malheur. Or elle finit par devenir de plus en plus exigeante, et lui de plus en plus enfermé dans un rôle où il perd toute spontanéité. Donc il devient démissionnaire et mutique.

Chacun a été infidèle, lui a oublié, elle pas. Ils n’arrivent ni à se quitter, ni à reprendre leur vie amoureuse d’autre fois. Ils s’évitent.

Tâche préconisé pour Anton : faire des choses pour lui

Tâche préconisée pour Lila : écrire sur la tromperie et déchirer sans relire (lettres à Anton et narration écrite répétitive de la période douloureuse)

Tâche pour les deux : se fabriquer un bon souvenir

Que le demandeurs veuillent continuer à vivre ensemble ou se séparer, une chose est sûre, c'est qu'il est indispensable  de développer une communication écologique et de comprendre comment chacun a ajouté de l'eau au moulin de l'incompréhension.

Se quitter en bon terme si on arrive à la fin d'un cycle, permet de ménager les enfants et de rebondir plus aisément dans la reprise en main de sa propre vie.

Même les situations les plus conflictuelles peuvent trouver une issue à partir du moment où chacun est disposé à y croire.

Les séances sont hebdomadaires au départ afin de bien comprendre le système  relationnel qui s'est instauré entre les deux personnes, et de provoquer un déclic, puis, on consolide le changement en se voyant tous les 15 jours ou toutes les 3 semaines.

La systémie de Palo Alto offre des perspectives très intéressantes pour le dénouement des conflits, la gestion des émotions, et le renouveau de la relation! 

Je vous suggère de prendre contact avec moi par téléphone ! Nous nous rencontrons et je vous donne des tâches qui vont vous permettre de voir les choses autrement et vous serez surpris des changements qui vont survenir!

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Articles