Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Articles sur la thérapie systémique de Palo Alto > Comment tics nerveux et surexcitaion disparaissent avec la Systémie de Palo Alto

Comment tics nerveux et surexcitaion disparaissent avec la Systémie de Palo Alto

Le 29 mars 2021
Comment  tics nerveux et  surexcitaion disparaissent avec la Systémie de Palo Alto
Angoisse, insomnie, surexcitation, rébellion, indiscipline, agressivité, comment apaiser une situation pénible en changeant quelque chose dans la relation et le système d'éducation avec la Systémie de Palo Alto

Daniel et ses tics
 
Quel est le problème de Daniel ? Est-il « hyperactif » ?


Daniel, 10 ans, est très surexcité en classe. On le taxe d’hyperactif ! Il bavarde, répond avec impertinence à la maîtresse qui se fâche. Ses camarades en ont marre de lui car il veut toujours avoir raison et commander. Cela ne l’empêche pas d’avoir de bonnes notes. Faut-il le faire diagnostiquer pour savoir s’il est Haut potentiel ? Il a toutes sortes de tics nerveux, se ronger les ongles, faire des bruits avec la bouche, cligner des yeux, remuer les épaules etc
Devrait-il prendre de la ritaline ?
 
Qui a un problème ? Comment l’angoisse circule-t-elle ? D'où vient la surexcitation de Daniel?


Sa mère dit qu’il est hypersensible et elle s’inquiète pour son avenir. « S’intègrera-t-il à l’école ? » Il est trop nerveux, il veille le soir, rêve beaucoup, fait des cauchemars. Son père a peur pour lui aussi. Il met des limites très fermes, mais il se fâche et crie, et Daniel lui répond, conteste les ordres. Après le conflit, la maman explique, apaise, dédramatise, annulant l’impact du discours paternel déjà entamé par le ton exaspéré et les cris …Daniel se calme. Elle a souvent tendance à montrer son désaccord avec la méthode de son mari en présence des enfants. Les enfants, surtout Daniel cherche la brèche pour arriver à ses fins !
 
Quel est le vrai problème ? Comment le processus d’éducation dysfonctionnel produit-il de l’hyperactivité et de la rébellion ?
 
Les deux parents ont des images du monde opposées : la mère a vécu son enfance sans contrainte et veut liberté et bonheur pour ses enfants. Elle met très peu de limite. Le père a été éduqué très strictement. Il est vite agacé. Il sévit ! Ils ne s’accordent pas sur le sujet et Daniel ne sait sur quel pied danser. Il n’y a pas de règle unique, ou plutôt pas de référence cohérente à la règle, et beaucoup de possibilités de la contourner ou de la contester.
 
Proposition n° 1 : La mère doit absolument soutenir le père devant les enfants ou alors rester neutre. C’est sa façon à lui. Ils peuvent en parler après. Le père est invité à se concerter  avec sa femme avant de prendre une décision, afin qu’ils se mettent d’accord.
 
Proposition n°2 : écrire un « Pour mieux vivre ensemble », après avoir fait la liste des choses acceptables, et des choses inacceptables. Trouver des formulations positives plutôt que des « ne pas »
 
Proposition n°3 : Au lieu de crier à force de répéter les consignes, compter jusqu’à trois après avoir répété deux fois la consigne, puis une sanction, un mauvais point seront la réponse. Il y aura aussi les bons points. Il s'agit de faire subir des conséquences. A utiliser avec discernement.
 
Proposition n°4 : faire le bonheur des enfants, c’est parfois renoncer à le faire dans l’instant et devenir impopulaire si nécessaire. L’utopie du bonheur qui vient de l’extérieur quoi qu’il en soit, empêche l’enfant d’être sécurisé par les challenges et les petites frustrations que la vie ne va pas manquer de lui présenter. Ecouter l’enfant et le comprendre, oui. Mettre des limites claires et les faire respecter, c’est cela qui lui amène sa sécurité de base
 
Comment les choses évoluent-elles ? Qu’est-ce qui permet l’harmonie et l’apaisement ?


Daniel est plus calme à l’école, il collabore en classe, il s’entend bien avec ses copains, car il a cessé de reproduire les comportements autoritaires qu’il subissait lui-même à la maison. Ses tics ont presque disparu. Il dort bien, se couche facilement, laisse son frère tranquille.

Quelques séances de communication à travers des histoires ont permis à Daniel de reprendre confiance dans sa capacité à redevenir populaire!
 
En considérant le fonctionnement du système et en proposant des volte-face, on parvient à dissoudre les boucles infernales, et tout rentre dans l’ordre !
 
Affaire à suivre, progrès à consolider dans la durée

Si vous souhaitez résoudre des problèmes d'éducation,  si vous n'en pouvez plus de tant de scènes pénibles, qui se terminent par des pleurs ou des portes claquées, et où vous perdez la complicité avec vos enfants, appelez-moi au 06 63 04 93 51

Chantal Pierre psychologue, psychothérapeute, 20 rue du commerce 34000 Montpellier Hérault

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Articles sur la thérapie systémique de Palo Alto