Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Articles sur la thérapie systémique de Palo Alto > Chronique de la psychothérapie de couple, retrouver le bonheur tout en construisant son individualité

Chronique de la psychothérapie de couple, retrouver le bonheur tout en construisant son individualité

Le 15 mars 2018
Chronique de la psychothérapie de couple, retrouver le bonheur tout en construisant son individualité
La psychothérapie de couple, une approche interactionnelle du problème pour une résolution rapide et durable de votre difficulté de communication et une meilleure répartition des rôles, une gestion souple des influences mutuelles

Jalousie, obsession, interrogatoires, cercle vicieux : une psychothérapie de couple qui a permis à chacun de se stabiliser dans la relation de couple

Une psychothérapie à épisodes, le temps de se consolider dans le temps !

Une psychothérapie qui permet l’avancée du lien naissant

Tout d’abord, c’est Macha qui vient en psychothérapie, elle est complètement déstabilisée !

Aldo et Macha ont tous deux beaucoup souffert à l’adolescence du divorce de leurs parents. Macha manque de confiance en elle et a tendance à se rassurer dans la séduction. Aldo, lui, joue les pères protecteurs et s’est fait un très haut idéal du couple. Ils se rencontrent, coup de foudre ! Ils passent une période superbe ensemble, puis Macha, qui venait de se séparer juste avant de rencontrer Aldo, commence à douter, recontacte son ancien copain, a des attitudes de séduction en présence d’Aldo. Ils tombent alors dans un cercle vicieux effroyable où Aldo lui demande des précisions sur ses tromperies, elle se sent coupable et commence à douter de ce qu’elle lui a raconté, n’y avait-il pas plus, n’a t elle pas embrassé tel garçon ou dit des choses troublantes ? Plus il la questionne plus elle perd pied, plus elle est obsédée par ce qu’elle aurait pu dire ou faire et ne peut s’empêcher de se confesser à Aldo qui souffre et redouble de questions ! Elle en vient même à ne plus pouvoir s’empêcher de regarder d’autres hommes avec insistance en présence d’Aldo

Tâche de la psychothérapie systémique préconisée pour Macha: au lieu de se confesser, écrire ses aveux et les déchirer.

Dire à Aldo : « plus je te raconte les choses, plus tu souffres, plus tu me questionnes et plus je culpabilise, et pars dans la confession et les obsessions, alors il vaut mieux que je ne te réponde pas. Je vais écrire mes obsessions et les déchirer »

 

Cela  a commencé à faire progresser la psychothérapie de façon significative.

J’ai demandé si Aldo voulait venir témoigner de son vécu, il a été d’accord, et a voulu poursuivre régulièrement les entretiens de psychothérapie, car il souffrait trop. 

Recadrage pour Aldo : Se pourrait-il que Macha se sente tellement enfermée dans ses questions, avec comme une obligation de se conformer à un modèle de couple parfait, qu’elle ne peut inconsciemment trouver d’issue à cet enfermement qu’en regardant d’autres hommes « sans pouvoir s’en empêcher » ? Il commence à se rendre compte de son impact sur elle. Il cesse de questionner, elle cesse de répondre. La psychothérapie fait un grand pas !

Il cherchait à être rassuré par elle et plus elle le rassurait, plus il doutait. Elle avait pris sur ses épaules la confiance de Aldo, et c’était beaucoup trop lourd pour elle.

Ils ont été invités à revoir leur accord de couple :

De « on se dit tout », ils sont passés à « On se dit où on va et avec qui » « et si quelqu’un d’extérieur a une intention de séduction, on le signale au conjoint ». On fait la différence entre honnêteté, loyauté d’un côté, et transparence absolue de l’autre. Ils n’étaient pas capables de plus, ils ont commencé à explorer les atouts et limites de cet accord, et ont pu faire à nouveau  un pas de plus dans leur progression dans la psychothérapie.

Le cercle infernal, a commencé à s’inverser. Macha a été invitée à aller jusqu’au bout de ses obsessions au lieu de vouloir s’en empêcher (ce qui les renforçait), et ses obsessions ont commencé à diminuer!

Pour l’instant, les bons moments ont repris le pas sur le cercle infernal, Aldo a cessé de souffrir (outre mesure) et Macha de verser dans la séduction (outre mesure) ! Ils partent en voyage pour un mois ! Histoire à suivre…

 

SUITE de la psychothérapie de couple  de Macha et Aldo

Un retour de l’ancien, une psychothérapie qui rebondit et trouve son issue favorable

Macha et Aldo sont partis en voyage un mois, et les tourments sont revenus. Ils ont décidé de ne plus habiter ensemble,  et de faire une pause dans leur relation.  Aussitôt, Macha a été soulagée, ses obsessions ont nettement diminué, jusqu’à ne plus concerner que ses thèmes personnels.

De son côté Aldo a souffert de cette pause, bien qu’il ait apprécié les moments où il s’est occupé de sa vie personnelle.

Puis ils ont recommencé à se voir avec bonheur, ont  aboli leur contrat n°2 d’avant la pause, (celui de se dire avec qui ils sont, et de signaler à l’autre les tentatives de séduction de la part des personnes rencontrées), au profit d’une « confiance mutuelle », mais ce contrat de nouveau ne fonctionnait pas : Le « je te fais confiance » était trop arbitraire et n’incluait pas la part d’écoute naturelle qui met du baume dans le cœur.

Il fallait creuser plus loin du côté d’Aldo, car il se retenait de poser des questions, et restait tourmenté, et aider Macha à consolider ses « cloisons », pour qu’elle cesse de verser dans un excès de réassurance de l’autre.

Tournant décisif de la psychothérapie :

Aldo avait-il peur ou bien était-il en colère ? Ses crises de colère cachaient sa peur. Alors il lui a été proposé de faire la « demi-heure du pire », (crever l’abcès de la peur en s’imaginant le pire, sur commande, à une heure précise, jusqu’à saturation de la peur). Il a pu s’apaiser et cesser de poser des questions, cela durablement.

Néanmoins, il ne pouvait s’empêcher de contrôler le comportement de Macha, ce qui aboutissait  à des disputes. Il s’exprimait sur un mode reproches. Mais là, Macha tenait bon et ne versait pas dans la culpabilité. Un temps de conversation alternée  (1/4 d’h) a permis à Aldo de passer  de l’accusation à l’expression de son ressenti et il a vraiment pu s’apaiser ! Des suggestions de communication non-violente ont permis à Macha d’offrir à Aldo l’écoute dont il avait besoin et les limites indispensables à son équilibre, et à Aldo de se sentir rassuré sur la générosité de son amoureuse.

Au lieu de retenir, exprimer en déplaçant dans le temps et l’espace, un temps fort de la psychothérapie systémique de Palo Alto

Dans cet accompagnement, il fallait dénouer l'incroyable boucle circulaire, où chacun souffrait de plus en plus, que chacun développe des comportements réellement différents, apaise ses émotions pour que les nouvelles attitudes soient congruentes, ce qui a permis de prendre de la distance par rapport aux processus pour les percevoir. Changer d'abord, comprendre ensuite, comprendre avec le coeur, dans le vécu.

L'objectif est atteint, la psychothérapie a permis une méta-communication, une compréhension de l'influence mutuelle, et une autonomie progressive...

Les rencontres se sont faites sur six mois, avec une interruption d'un mois du fait d'un voyage prévu. Puis après leur déménagement dans une autre ville, ils ont continué les séances de psychothérapie par skype.

L'approche systémique des situations a permis une résolution rapide du problème.

Au fur et à mesure des tâches chacun a retrouvé une souplesse émotionnelle parce qu'un travail a été réalisé sur les difficultés de chacun, en individuel, et sur le lien

Vous rencontrez actuellement une difficulté de communication dans votre couple et vous avez le sentiment d'avoir tout essayé? Vous aimez la personne, mais plus rien ne marche? Je vous propose de vous aider à dénouer la boucle infernale qui empêche votre bonheur quotidien, comme les nuages empêchent de voir le soleil

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Articles sur la thérapie systémique de Palo Alto